L’édito du Recteur (17 juin 2020)

Chers amis !

Depuis le 15 mars, la course de notre année pastorale a été ralentie par les mesures prises par les autorités pour freiner à défaut de limiter la propagation du covid-19. C’est ainsi que le bel élan du carême a été suspendu ; les célébrations pénitentielles et toutes les activités programmées pour nous préparer à la Pâques ont été annulées. La conséquence de cet état des choses c’est que les célébrations pascales 2020 ont bel et bien eut lieu mais sans la ferveur habituelle et encore moins la présence physique d’un grand nombre à cette fête centrale de notre foi.

Ce qu’on peut dire, au sortir du confinement et au moment où nous nous apprêtons à relancer nos célébrations communautaires, c’est que ça a été un moment d’épreuve pour tous. La distanciation physique, pour des gens habitués aux gestes de courtoisie et d’affection, a été difficile à accepter et à intégrer. Mais la prise de conscience de la nécessité d’un tel recul a été comprise par tous. Je vous en remercie 

Nous ne pouvons oublier toutes les familles qui ont perdu un proche pendant cette période. Pour elles, l’épreuve a été encore plus cruelle car donnant l’impression d’une double punition. Il y a des réalités qu’on ne saurait expliquer. Nos prières pour eux et tous leurs défunts continuent.

Le personnel soignant , les gardiens de la paix , les gendarmes , les éboueurs … tous, méritent notre reconnaissance 

Maintenant ,Nous avons besoin après cette épreuve , de retrouver notre famille et nos amis ,  je vous souhaite de très bonne vacances , que le Seigneur vous bénisse  et vous garde .

père Christian Auffret