Une méditation pour le dimanche 30 mai, solennité de la sainte Trinité

En envoyant les Onze baptiser “au nom” (un singulier) “du Père, et du Fils, et du Saint Esprit” (trois personnes) , Jésus nous révèle qui est Dieu : une unité d’essence et une trinité de personnes. Autant dire qu’ils auront à transmettre que le Dieu Un est une communion d’amour. Le Ressuscité signifie aussi à ses disciples que le salut de l’humanité est l’œuvre conjointe de la Trinité.
Un théologien orthodoxe du XIVème siècle précise : ” Chacune des personnes divines y apporte sa contribution particulière. Le Père se réconcilia avec nous, le Fils opéra la réconciliation, et le Saint Esprit fut le don accordé à ceux qui étaient devenus les amis de Dieu.
Et cette révélation, le Christ l’a faite à des hommes simples dont il connaissait les limites, mais qui l’ont vu prier le Père et ont fait l’expérience de l’Esprit en cheminant à ses cotés.

(in Prions en Eglise, Sr E Billoteau)

 Béni soit Dieu …

Béni soit Dieu, le Père d’éternité,
Du seuil de sa maison il guette,
Et ses mains s’offrent à la quête
De ses enfants perdus et retrouvés.
        Tout l’univers il l’a remis
         Au Fils et à l’Esprit,
         Et ses deux mains n’auront qu’un seul immense ouvrage :
         Nous porter jusqu’au secret de son visage.


Louange au Fils, lumière de vérité,
En lui l’amour de Dieu se donne,
Espace ouvert, pays sans bornes,
Mais dont la croix toujours marque l’entrée.
       Tout son désir, en s’oubliant,
        C’est d’être seulement
        Témoin fidèle et vrai en reflétant le Père,
        Pour les hommes qui perçoivent son mystère.


Chantons l’Esprit, fontaine de liberté,
Il est, dans notre cœur, murmure
De l’eau qui lave et transfigure
Ceux qui vivront un jour ressuscités.
         Tout son désir, en s’oubliant,
         C’est d’être seulement
         Totale transparence au Père dans sa gloire,
         Et présence de Jésus en sa victoire.

CFC (f. Pierre-Yves)
©CNPL
NJ 1973
PTP