Vendredi 11 juin : solennité du Sacré Cœur de Jésus

Nul mieux que jésus n’a su révéler la bonté du cœur de Dieu,
son attention aux petits et à leurs misères quotidiennes.

La Préface de ce jour se réfère à la tradition qui dès le temps des pères voyait l’Eglise naître du Côté ouvert de Jésus. Le jaillissement du Sang et de l’Eau étaient perçus comme le symbole du Baptême et de l’Eucharistie.

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant par le Christ, notre Seigneur. Dans Son immense Amour, quand Il fut élevé sur la Croix, Il s’est offert Lui-même pour nous ; et de son Côté transpercé, laissant jaillir le Sang et l’Eau, Il fit naître les Sacrements de l’Église, pour que tous les hommes, attirés vers son Cœur, viennent puiser la joie aux Sources vives du salut. C’est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous chantons l’hymne de ta Gloire et sans fin nous proclamons : « Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »